jeudi 27 février 2014

Le goût du risque



Suite à de nombreuse demandes sur twitter, voici l'histoire sur le gout du risque en version blog.

Le contexte est simple : la revue Prescrire devrait bientôt publier une réévaluation du bénéfice risque du NATALIZUMAB dans la S.E.P.. C'est un anticorps monoclonal qui peut provoquer des L.E.M.P., forme d’encéphalite grave par infection à virus J.C..

P.S.1
L’histoire ci-dessous, n'est pas du tout une pub pour ce traitement (par ailleurs réellement dangereux). Elle ne sert qu'à illustrer la notion de risque subjectif. J'aurais pu choisir une autre molécule, le fond serait resté le même. Seule la conclusion est intéressante.

P.S.2
j'ai des conflit d’intérêt avec les laboratoires de médicaments S.E.P. (voir la section ? du blog)
donc ne retenez pas ce billet comme un conseil pour vos patients de prendre ce traitement.

mardi 25 février 2014

Et toi tu fais quoi dans la vie ?


Comme tout le monde, quand je rencontre quelqu'un pour la première fois dans une soirée, un repas, un bar, une partie de ticket to ride, la discussion tombe à un moment donné sur : "et toi, tu fais quoi ?".

En fonction de celui qui demande ça donne deux types de situations différentes :

mercredi 12 février 2014

L'épilepsie I




Une des demandes qui revient le plus souvent en ce moment, c'est de publier un topo sur l'épilepsie. Ceux qui ont suivi, ont vu que je me suis entouré de précautions, ce sujet étant particulièrement vaste. Les quatre billets intitulées "a tale of swords and waves" ont servi de mise en bouche.

Ce nouveau billet est la déclinaison pour le blog, de la question épilepsie publiée sur le site réservé à l'E.C.N. Les deux versions sont presque identiques à l'exception des liens et rappels des objectifs propres à la version E.C.N. que vous pouvez trouver ici (si vous etes externes, c'est la version à lire) :

Cependant, ces versions vont diverger par la suite. Sur le blog, et pour rester dans les clous, la fin du billet se termine par les recos officielles sur les traitements. Dans la vrai vie, ces recos ne sont pas respectées car elles datent un peu et refusent de trancher entre les molécules. La version blog aura donc une suite de type WOSRF, comme dans la migraine.

Dernier point, l'épilepsie peut avoir des formes cliniques rares mais "ludiques", notamment les épilepsies musicogéniques, cognitives ou végétatives (Proust et les orgasmes). J'en parlerai dans un billet spécifiques.

Bonne Lecture

dimanche 9 février 2014

La myasthenie,




Ceci est la suite de mes essais de mise en forme de billets de blog de mes power point sur les sujets de l'ECN. Pour ceux qui ne les passent pas, ça peut faire une bonne révision, la myasthénie étant largement sous diagnostiquée en France, sans oublier que les médicaments contres indiques dans la myasthénie sont supposées êtres connus de tous. A ce propos, vous trouverez dans le billet les liens vers les cartes a remettre aux patients si vous en connaissez.

Pour ceux qui vont passer les E.C.N., vous en trouverez une version adaptée ici
http://etunpeudeneuropourlinternat.blogspot.fr/2014/02/96-myasthenie.html



- Ce qu’il faut en comprendre - 



  • C'est un sujet archi débile dans la mesure où il est linéaire, sans pièges dans sa rédaction
  • Mais la facilité de façade ne doit pas faire oublier que cliniquement, on n'y pense jamais au bon moment les symptômes étant frustes.
  • Ce qu'on attend de vous c'est être capable devant tout fatigabilité, de penser à la myasthénie, de faire l'examen de diagnostic (l'ENMG), les examens étiologies (scanner thoracique et dosage des anticorps), de savoir qu'elle peut évoluer vers le décès si on ne la traite pas, si on rajoute des médicaments qui l'aggravent, ou en cas d'autre pathologie intercurrente. Enfin, il faut savoir quoi faire en urgence quand un patient myasthénique va mal. 

- pré requis- 

Pour pouvoir aller plus loin, il y a deux pré requis : 




vendredi 7 février 2014

Les déficits neuros moteurs et sensitifs




Depuis un certain temps, on me demande de faire des billets sur la clinique de base. Le On en question étant soit des spécialistes qui ont oublié la neuro (sachant que ce sont les M.G. qui s'en sortent le mieux puisqu'ils en voient encore tout seuls), soit des externes qui se noient un peu dans leur bouquin. J'ai longtemps hésité, parce que d'une part je ne savais pas par où commencer, et d'autre part, je voyais pas trop quoi écrire à part recopier une bouquin de semio neuro. 

Voici un essai, les externes reconnaîtrons le plan de la question 90 du programme E.C.N. 2016, que j'ai en partie suivi, d'une part parce qu'il est assez logique, et d'autre part pour leur faciliter la tâche.

Ceci est un essai, j'attend de voir vos réactions avant éventuellement de continuer.


Bonne lecture. 

mardi 4 février 2014

A tale of Swords and Waves - Epilepto IV




Epilepsie en terre du Milieu : NEURONIR a vu quelque chose

Pour les retardataires,

le
CHAPITRE I 
le
CHAPITRE III
ici
http://etunpeudeneurologie.blogspot.com/2014/01/a-tale-of-swords-and-waves-epilepto-iii.html



CHAPITRE IV

Dans le chapitre précédent nous avons laissé Barde somnoler. Retournons voir Neuronir en haut de sa tour de guet. La nuit est calme, et comme nous l'avons vu dans le chapitre I, il égrène les "riens" au rythme de huit "riens" à la secondes en modulant sa voix, c'est-à-dire selon un rythme alpha.