lundi 25 août 2014

douleurs neuropathiques

Cards for sorrow, cards for pain 




Vous l’avez exigé, voici le retour de Pierre et Maryse dans une nouvelle lecture critique d’article (Allodynia and hyperalgesia in neuropahtic pain : clinical manofestations and mechanisms – Lancet neurology 2014 ;13 :924-35).

Pour ceux qui découvrent, le principe et de faire une lecture critique, pas de faire un topo où un revoir une prise en charge spécifique. En gros ça permet de voir où en sont les dernières avancés sur un sujet particulier.

Maryse, dans une blouse blanche, amidonnée et raide comme du marbre s'avance d'un pas vif, éparpillant les zillions d'externes, internes, assistants, souhaitant le toucher ou simplement avoir une mèche de ses cheveux cendrés. Pierre se dandine d'un pied sur l'autre en explorant les poches de sa blouse (camaïeu psychédélique de teintes grisâtres). Aujourd'hui aucun des deux n'est enthousiaste, le sujet du jour les barbant allègrement.


mardi 19 août 2014

CAT RAPIDE - Paralysies faciales périphériques

Ceci est un essai : une conduite à tenir rapide devant des problèmes de neuri courant qui vous donnent la théorie et la pratique argumentée. Ça n'a pas été facile de décider quelle était le niveau de détail nécessaire ni la forme la plus adaptée (texte, tableau, graphique... ) - je vous laisse lire et comenter pour améliorer le concept.


dimanche 17 août 2014

système nerveux autonome III - des larmes et du wasabi





Après avoir fait la connaissance du syndrome de Claude Bernard Horner, et son anatomie, que certains ont décrite comme, je cite : « quand même très bordelique », il est temps de vous avouer que c’était un des modèles les plus simples. Celui de ce billet et un poil plus complexe, et là, vous avez le droit de penser que la nature a construit tout ça un peu au pif un matin où elle n’avait pas fini de dégriser. Chose étonnante, un des systèmes le plus compliqués est celui qui  au fil de l’évolution nous apparaît à nous humains comme relativement accessoire. En fait c’est faux, mais comme il tombe rarement en panne, nous ne nous apercevons plus de son rôle essentiel au quotidien. Ce système n’a pas de nom propre, probablement  parce qu’aucun neurologue du XIX éme n’a voulu se lancer dans une description exhaustive, qui en 2014 est toujours incomplète et approximative ! Ça peut paraitre étonnant, mais en 2014, l’anatomie du système nerveux autonome péri nasal est encore floue, ou, comme le disent les anatomistes sur un ton gêné en regardant au loin l’horizon, sujette à une grande variabilité inter individuelle. 




lundi 11 août 2014

Cas clinique invité 01 - boulanger versus médecine



Une grande première pour moi, un pote MG se propose de VOUS proposer son cas clinique. Rien ne change sur le fond, un dossier brut, sans omissions ni rajout, et sans reponses idéales aux questions. 

PS : PLUS QUE VOS REPONSES, ENCOURAGEZ-LE SI LE CAS VOUS PLAÎT, JE VOUDRAIS BIEN QU'IL RECIDIVE ;-)

mercredi 6 août 2014

cas clinique 082013 - tous les chemins mènent nulle part




Voici le mois d'août, ses pluies, ses nuages, ses soirées au coin du feu avec une fondue et du rhum arrangé à la vanille et aux feuilles de fahm en dessert, sans oublier le cas clinique qui va bien.

Celui-ci est plus hospitalier que d'habitude. Le principe reste le même, vous avez toutes les infos du dossier telles que décrites, sans modifications de ma part en dehors du diagnostic final.